Anorexie et identité
Acheter le CD "Comment vaincre l'anorexie"
L’une des causes premières de l’anorexie est une insatisfaction affective localisée pendant la petite enfance.

Que ce soit en rapport avec l’allaitement ,puis avec la nourriture, et plus généralement avec l’amour .

L’anorexie traduit un conflit ou une répétition de conflits vécus dans l’enfance par rapport à la nourriture, et donc par rapport à l’amour de la mère pour l’enfant, et puis par extension à l’amour de soi.

L’on peut réduire le conflit par la programmation suivante : Je mange, j’ai encore faim,  on m’enlève le sein ou le biberon, je souffre de faim, je réclame , on me fait taire, maman se met en colère ..mais je reste sur ma faim.

Donc..

Ma souffrance fait plaisir à maman

Le mental s’est alors auto-programmé en associant amour de maman et nourriture.

Je ne dois pas manger à ma faim pour être aimé par maman

La raison en est simple : le nouveau né associe nourriture avec plaisir donc avec amour, et sensation de faim avec souffrance ( il pleure) et donc avec non-amour .Le comportement de l’adulte nourricier inscrit donc dans le mental de l’enfant un comportement de souffrance lié à la nourriture. Chez certains cela se traduira par l’anorexie.

En fait , il y aura ensuite toute au long de l’enfance d’autres conflits qui viendront étayer cette croyance, basée sur le fait que c’est dans la souffrance lié à la sensation de faim que l’on peut seulement être aimé, donc exister.

Notons que des conflits régulièrement vécus par l’enfant aux heures des repas ,même si l’enfant n’est absolument pas la cause de ces conflits seront des répétitions de situations vécues antérieurement rappelant à l’enfant que mieux vaut quitter la table suffisamment tôt, avant le conflit, donc cesser de manger bien avant les autres, voir ne pas manger du tout .En résumé, moins je mange, moins je vis de conflits. Cela devient bientôt un réflexe.

Ensuite le mental , s’inscrira dans la mécanique suivante : si la nourriture est source de conflits, alors en évitant la nourriture, j’évite le conflit : c’est un régime de prévoyance, dont le mental vérifiera rapidement la force, puisqu’il évitera naturellement les conflits liés aux repas.

Par la suite, tout au long de l’adolescence les conflits liés de près ou de loin à la nourriture viendront renforcer la prévoyance,( comme par exemple pour éviter de grossir, et éviter le regard des autres , le rejet des autres, le non-amour). Et petit à petit le comportement anorexique s’installe.

Nourriture=souffrance

Cette attitude par rapport à la nourriture est évidemment lié à une perte d’identité, au profit par exemple de  la mère ou encore de la nourriture elle même. Le premier travaille à faire est donc de retrouver son identité, pour envisager de déprogrammer ce comportement.

Identité retrouvée=dé-programmation du comportement anorexique

Le CD « identité perdue » permet de retrouver son identité, chez soi, sans l’aide d’un thérapeute.